Pour ma part je suis en licence professionnelle AII (SARI) à l'IUT de Nice; AII (Automatisme et Informatique Industrielle) et SARI (Systèmes Automatisés et Réseaux Industriels).

Il y a beaucoup de manipulations de l'outil informatique : programmation (C, C#, C++, ...), étude de carte avec microcontrôleur, étude de systèmes embarqués (Windows CE ou mobile : système d'exploitation des Palms entre autre) qui sont la suite des cours d'AII.

 S'ajoute à ça des cours de web afin de savoir créer des sites internet, des cours de réseaux (apprendre à analyser une trame internet, les protocoles internet, les échanges d'information entre machines, entre machine et serveur...), des cours d'électrotechnique avec des habilitations BR, B2V et QUALISOL.

Et pour finir des cours généraux, des cours de droit et d'économie afin d'être initié à "monter sa boite" et à comprendre nos contrats de travail, des cours de français (très peu), des cours de culture communicative (apprendre à s'exprimer...).

Enfin l'approche est beaucoup plus professionnelle, on sort de l'enseignement traditionnel, la plupart des professeurs sont également employés dans des entreprises. La formation est sensée être une formation terminale donc visant à nous lancer dans le monde du travail. Chaque cours est une nouvelle leçon, on ne revient pas sur la leçon précédente. Jusqu'au mois de novembre il y a des tonnes d'informations à avaler pour pouvoir travailler avec ces bases par la suite (c'est dur), les professeurs sont très présents en cas de difficultés. Les notes de TP sont attribuées et comptent dans la note de l'examen au même titre qu'un partiel.

Les débouchés de la formation sont nombreux car de nos jours tout ou presque est informatisé et cela touche beaucoup de secteurs, de plus venant d'un BTS ATI, cela ouvre encore plus de voies du fait d'avoir acquis une formation large (le tout est de se vendre!).

Enfin pour ce qui est des débouchés du BTS, ce n'est pas un diplôme qui nous enferme dans une filière, libre à chacun de s'orienter où il veut cependant le secteur du technique et plus accessible et plus facile.

YV (2008)

Additional information